Papier Bulle

Papier Bulle, c'est une série d'entretiens en compagnie d'écrivains et d'éditeurs, au cours desquels ils nous livrent leur parcours dans le monde du livre, leur travail d'écriture au quotidien, et un aperçu des coulisses de la machine éditoriale qui permet aux histoires de prendre vie dans la librairie du coin. Une opportunité de plonger dans leur univers littéraire, de dénouer les fils de la création, en discutant, le temps d'un café, de livres, de techniques d'écriture, de publication, et nous donner envie d'écrire.

18 épisode(s), 1 saison(s).
2022-06-30 - 21:08 - episode 9 - saison 1
Mev Alexandrine, autrice et dirigeante d'ateliers d'écriture dans le cadre des ateliers Médicis, travaille actuellement à la rédaction de son premier roman. Mais vous la connaissez peut-être sur les réseaux sociaux sous le nom Mevasbook, puisqu'elle tient un compte Instagram dédié à la littérature et notamment l'écriture depuis 2021, où elle tâche de relayer la parole d'autres auteurs et autrices et de lier les écrivains entre eux, puisque, comme elle le dit : "dans la pratique d'écriture, on peut se sentir assez seul, assez perdu." Confronter son travail au regard des autres, communiquer autour de sa pratique, trouver les clés en soi pour persévérer quand c'est difficile, lutter contre les voix intérieures qui peuvent nous décourager, autant de problématiques évoquées par Mev Alexandrine sous forme d'un travail quotidien, mais surtout, la recherche d'authenticité, de son "tambour interne". Comment ne pas se trahir ? Comment rester fidèle à soi-même tout en prenant en compte le lectorat, et le complexe schéma qu'est le marché du livre ? Attelée à son premier roman depuis plus d'un an, Mev Alexandrine nous parlera plus en détails de son intrigue, brièvement évoquée dans la première partie d'interview, de son origine, du développement des personnages, mais en partagera aussi un extrait dont elle fera la lecture, ainsi qu'un fragment de son texte Don't let them kill us paru dans la revue Encre[s]. "J'ai vraiment cette écriture de l'archéologie : y a du sable, y a de la terre, et j'époussette, j'époussette, et là, il y a un personnage qui se dessine. C'est lui qui me dit qui il est, d'où il vient, quelles sont ses histoires." Mev Alexandrine dépeint une écriture plutôt laborieuse, une montage à traverser, un acharnement dans lequel tout artiste peut se reconnaître, et c'est justement l'objectif de son compte Instagram : lier les personnes entre elles pour nous épauler dans les difficultés que nous traversons tous. N'hésitez pas à visiter également son site internet pour suivre son actualité, ainsi que le site de la revue dans laquelle vous pourrez retrouver son texte : Instagram de Mevasbook : https://www.instagram.com/mevasbook/ Site internet de Mev : https://www.mevalexandrine.com/ Revue Encre[s] : https://revueencres.com/produit/le-n10/ Mon Instagram : https://www.instagram.com/paulinenuphar/ Réalisation du podcast : Pauline Vetter Générique d'intro : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)
2022-06-22 - 23:04 - episode 9 - saison 1
La pression du regard des autres, de ce que l'on devrait faire, la hantise de ne pas pouvoir se trouver quand on écrit, autant de réflexions et de doutes qu'aborde Mev Alexandrine dans cette première partie d'interview. Actuellement penchée sur l'écriture de son premier roman, Mev Alexandrine donne aussi des ateliers d'écriture dans le cadre des ateliers Médicis ; lauréate d'une bourse, octroyée par les ateliers Médicis à de jeunes artistes francophones pour les soutenir dans leur travail, elle encadre une classe de CM1-CM2 pour les sensibiliser à l'écriture créative, en s'éloignant du cadre scolaire habituel du système éducatif. En parallèle de l'écriture et de ces ateliers, Mev Alexandrine tient aussi le compte Instagram Mevasbook, un compte ouvert en 2021 qui relaye des réflexions et conseils d'autres auteurs, ou des pensées personnelles liées au travail d'écriture, à ses lectures, ou ses découvertes artistiques. Mais Mev Alexandrine témoigne également d'un parcours atypique, elle qui a découvert l'écriture sur le tard, qui parle d'une "flèche" qui a traversé son engourdissement, à travers l’émergence de cette passion pour l'écriture, elle qui a par la suite étudié la création littéraire, pour publier un an après son premier texte dans la revue Encre[s], elle qui s'interroge sans cesse sur l'appellation "d'écrivain.e", et reprend les paroles d'Annie Ernaux qui se définit par l'expression : "J'écris". Dans cet entretien, Mev Alexandrine dévoile ses habitudes de travail, mais aussi les méthodes qu'elle a mises en place pour libérer davantage son écriture, les origines de son compte Instagram, ainsi qu'un aperçu du roman sur lequel elle travaille en ce moment, et dont elle parlera plus précisément durant la deuxième partie de cet entretien : vous pourrez également y écouter quelques lectures d'extraits des textes de Mev Alexandrine, et son rapport avec les réseaux sociaux. Bonne écoute ! Et n'oubliez pas de visiter les liens juste en dessous pour suivre l'actualité de Mev Alexandrine, et découvrir sa nouvelle Don't let them kill us. Instagram : https://www.instagram.com/mevasbook/ Site internet : https://www.mevalexandrine.com/ Revue Encre[s] : https://revueencres.com/produit/le-n10/ Mon Instagram : https://www.instagram.com/paulinenuphar/ Réalisation du podcast : Pauline Vetter Générique d'intro : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)
2022-03-30 - 20:27 - episode 8 - saison 1
Ha! Un cache-cache monstrueux est un album jeunesse publié par Clotilde Perrin aux éditions Seuil Jeunesse, en novembre 2021. Sa réalisation repose à la fois sur des dessins qui mêlent l'humour et l'effrayant, ainsi qu'un système de flaps de papier qui permettent de dévoiler des éléments de décor dissimulés dans la page. Clotilde Perrin voit ses livres comme des objets de partage, des objets à lire et à écouter, à rendre "vivants". En amont de la création, elle réfléchit déjà aux émotions qu'elle souhaite faire transpirer du papier. Des livres dont la part de texte est si minime que l'enjeu sur chaque mot devient énorme. En prenant l'exemple de cet ouvrage, Clotilde Perrin répondra à une série de questions par rapport à son travail, à la manière dont elle démarre et mène un projet d'écriture, depuis l'intérieur de son atelier, comment s'opère le retravail, les remaniements en connivence avec l'éditeur, l'imprimeur, en prenant en compte les contraintes techniques que relève la fabrication d'un livre-objet. Mais aussi aux enjeux de l'écriture quand on s'adresse à des enfants, quand on essaie de les immerger dans une histoire, de les faire rire, les amuser, et leur faire peur sans les terrifier. "Quand je fais ces livres, je pense à ce que j'aurais aimé lire petite." Écoutez également deux lectures performées par Clotilde Perrin, un extrait de Ha! Un cache-cache monstrueux et un autre de Vite vite vite, autre album paru quant à lui en 2019 aux éditions Rue du monde. Clotilde Perrin est aussi à retrouver sur la scène du Préo à Oberhausbergen, le 22 avril, pour un concert dessiné avec le groupe de musique Les Violons Barbares. Un lien pour réserver vos places : https://www.le-preo.fr/evenement/les-violons-barbares/ Lien vers le site de Clotilde Perrin : https://www.clotildeperrin.net/ Clotilde Perrin Instagram : https://www.instagram.com/clotilde.perrin/?hl=fr Mon Instagram : https://www.instagram.com/paulinenuphar/?hl=fr Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro musicale : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)
2022-03-16 - 20:53 - episode 8 - saison 1
"Ce n'est pas parce que c'est pour les enfants que ça doit être bête. Un livre pour enfant doit être aussi intelligent qu'un livre pour adulte." Clotilde Perrin est à la fois illustratrice et autrice, elle a publié des dizaines d'albums jeunesse dans plusieurs maisons d'édition, et nous parle dans cet épisode de la spécificité dont relève l'écriture destinée aux enfants ; une écriture qui vise à être lue, à voix haute par celui qui lit à celui qui ne sait pas lire, à fonctionner en partie avec les illustrations qui l'accompagnent, à être simple et compréhensible tout en restant forte. Souvent, la littérature jeunesse est dévalorisée, comparée à la littérature pour adulte : mais dénigrer les livres jeunesse, cela revient à "dénigrer les enfants". Pour Clotilde Perrin, c'est un travail d'autant plus compliqué que de s'adresser à eux directement, mais aussi plus ludique, plus créatif, qui ouvre un champ des possibles dénué de toute frontière. Comment penser l'écriture ? Le format ? Les dessins ? Comment faire coïncider ensemble les différentes idées qui vont former le livre ? Qu'est-ce qui se passe, concrètement, dans l'atelier de Clotilde Perrin quand elle se lance dans une histoire ? Dans son métier, Clotilde Perrin met aussi en avant la curiosité, la singularité, l'honnêteté envers soi et le lecteur. Elle évoquera la formation des idées, leur maturation, leur éclatement, à partir de ce quelque chose d'insoupçonnable qui sort de l'intérieur de soi. Avant son départ, elle m'a d'ailleurs laissé la citation suivante : "Plus la vie de l'esprit se diversifie, plus votre inspiration a des chances d'être protégée, l'imagination imprévisible, celle qui jaillit de l'intérieur", de Rainer Maria Rilke. Site de Clotilde Perrin : https://www.clotildeperrin.net/ Suivre Clotilde Perrin sur Instagram : https://www.instagram.com/clotilde.perrin/?hl=fr Me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/paulinenuphar/?hl=fr Site du Préo à Oberhausbergen : https://mediatheque.oberhausbergen.com/animations Merci pour votre écoute ! Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro musical : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)
2022-03-02 - 21:28 - episode 7 - saison 1
#JeSuisZombie est le deuxième roman d'Alexis Metzinger, écrivain et producteur dans l'audiovisuel au sein du studio Cerigo Films, créé par son frère et lui en 2004. Cette histoire de zombie aux allures assez classiques, se démarque par son mode de narration en style direct : ce sont les personnages eux-mêmes qui racontent l'histoire, comme s'ils nous parlaient, dans une écriture de l'oralité que l'on retrouve rarement en littérature contemporaine. Que ce soit au niveau de l'écriture même, des ressors dramatiques, du travail de structure - au moyen de tableaux chronologiques et de fiches personnages - Alexis Metzinger nous détaille la genèse de ce roman, dans lequel les multiples personnages s'entraident, mais surtout se confrontent. "Il fallait que je sois très clair au niveau des enjeux dramatiques de chaque personnage pour ne pas me perdre." En mettant en avant les opinions politiques des personnages et leurs divergences de points de vue, Alexis Metzinger opère une critique de nos sociétés, et de notre habitude à véhiculer des idées reçues dans des discours, au final, préconçus. Les zombies deviennent une projection des peurs, des fantasmes, ou des opinions des personnages, qui ont chacun leur propre manière de réagir face à l'épidémie, et dont les accès de panique ne sont pas sans rappeler le contexte de l'émergence du covid. "On a quand même tendance à plaquer notre imagination sur le réel." Vous pouvez retrouver #JeSuisZombie aux éditions La Nuée Bleue, et le commander chez n'importe quel libraire. Lien vers les éditions La Nuée Bleue : https://www.nueebleue.com/ Un lien vers Cerigo Films : https://cerigofilms.com/ Me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/paulinenuphar/ Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro musicale : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)
2022-02-16 - 21:22 - episode 7 - saison 1
"Le fait de faire des films me pousse aussi à chercher dans l'écriture quelque chose qu'il n'y a pas du tout dans les films." Alexis Metzinger est producteur et réalisateur dans l'audiovisuel. Avec son frère Yannis Metzinger, ils ont monté leur propre studio de production, Cerigo Films, et travaillent avec des chaînes de télévision françaises comme Arte, France 2 ou France 3, avec lesquels ils ont produit une trentaine de films documentaires, abordant diverses thématiques comme l'histoire, la musique, ou la culture de manière générale. Lien vers leur site : https://cerigofilms.com/index.php/home-1-copy-3/ Mais Alexis Metzinger est aussi auteur, puisqu'il a publié son premier roman, Confessions d'un chasseur de sorcières, en 2020, et son deuxième roman, #JeSuisZombie, en septembre 2021. Ces deux romans ont été publiés chez les éditeurs La Nuée Bleue, et l'histoire de leur création est plutôt singulière, puisqu'ils ont été écrits en même temps. Dans cet épisode, j'interroge Alexis Metzinger sur sa double casquette d'homme de lettres et de cinéma, sur le travail accompli sur ces romans rédigés en parallèle l'un de l'autre, sur ses intentions à travers ces livres qui sont à la fois drôles, ironiques, et politiques, et dans lesquels on retrouve les résonances d'une volonté de placer ses personnages face à leurs contradictions. Mais surtout, nous allons parler d'écriture, de comment se mettre au travail, des cahotements qui accompagnent la création. "Je n'aimais pas écrire. Le premier jet est toujours très difficile, j'aimerais presque tout faire plutôt qu'écrire." Bonne écoute ! Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro musicale : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)
2022-02-02 - 21:37 - episode 6 - saison 1
"J'ai essayé de créer un état de lecture qui puisse comprendre ce flottement dans lequel on est quand on réapprend à être soi." Le premier roman de Camille Reynaud, Et par endroits ça fait des nœuds, est paru en janvier 2021 aux éditions Autrement. Dans ce roman hybride et fragmentaire, Camille Reynaud joue avec les mots, les images, et la situation traumatique dans laquelle elle s'est trouvée, à l'âge de 23 ans, quand elle a été hospitalisée en Espagne à cause d'une rupture d'anévrisme. Cette expérience bouleversante, Camille Reynaud s'est évertuée à la transformer en matériau littéraire, en menant une enquête "de moi à moi", une observation scientifique de son cerveau, pour la traduire en fragments d'écriture créative, et la donner à lire, en ouvrant à des lecteurs une fenêtre sur cette expérience intraduisible, notamment l'épreuve de reconstruction qui a suivi la maladie. "Le livre est venu participer à ce processus de reconstruction." Camille Reynaud partage les difficultés de la rédaction de cet ouvrage, comme les questionnements de légitimité qui accompagnent l'autofiction, l'écriture sur soi, mais aussi l'envoi du manuscrit aux maisons d'édition, malgré une sensation d'inaboutissement par rapport à son récit. Ce sont finalement des regards extérieurs qui lui ont permis de peaufiner et finaliser son travail, jusqu'à sa publication aux éditions Autrement. N'hésitez pas à vous procurer le livre via ce lien : https://www.autrement.com/et-par-endroits-ca-fait-des-noeuds/9782746759848 Ou à visiter le site internet de Camille Reynaud, autrice et photographe : https://camillereynaud.fr/ Bonne écoute à tous ! Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro sonore : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)
2022-01-19 - 22:39 - episode 6 - saison 1
"Je me suis transformée moi-même en personnage". Camille Reynaud a publié son premier roman, Et par endroits ça fait des nœuds, en janvier 2021 aux éditions Autrement. Ce récit fragmentaire prend racines dans la rupture d'anévrisme dont elle a été victime à l'âge de 23 ans : elle y raconte son expérience de la maladie, mais aussi la manière dont l'écriture s'est imposée à elle, jusqu'à devenir une nécessité dans sa vie. En transformant le réel en matériau littéraire, Camille Reynaud explore le genre de l'autofiction, une forme de narration entre l'autobiographie et la fiction. "J'assume que ce soit ma passion et que j'essaie d'en faire mon métier." Camille Reynaud nous partage ses réflexions sur le métier d'écrivain.e et la place qu'elle essaie de trouver dans ce paysage où il est souvent difficile de se sentir légitime, et d'exister. Que ce soit par rapport à son cadre de travail, à sa complexité et aux fantasmes qui tournent autour du métier d'auteur, celui-ci est souvent mal perçu par les regards extérieurs, et peu compatible avec le modèle professionnel de nos sociétés, mais Camille Reynaud a fait le choix d'assumer cette posture. "Un livre que j'ai vraiment aimé, en général, c'est qu'il m'a donne envie d'écrire." En passant par Nathalie Léger, Alain Damasio, ou encore Nina Allan, Camille Reynaud nous dévoile le panorama de ses références littéraires, récentes ou anciennes, des auteurs qui ont marqué son parcours, et en parle avec une passion contagieuse. Découvrez le parcours de Camille Reynaud, autrice émergente et jeune artiste à multiples facettes, dans cette première partie d'entretien. Puis ne manquez pas la deuxième partie, un plongeon à l'intérieur de son premier roman : Et par endroits ça fait des nœuds, entre secrets de rédaction et lectures d'extraits, à paraître le 2 février. Site web de Camille Reynaud : https://camillereynaud.fr/ Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro musicale : Hadrien Auvray - Soundcloud @Phyrsos
2021-12-22 - 20:34 - episode 5 - saison 1
Humeurs printanières Histoires au soleil Les Branches des autres C'est la série de carnets poétiques conçus et publiés par Camille Sova (@collagessauvages sur Instagram), dans lesquels elle écrit au rythme des saisons, par méthode de collage, grâce à des mots trouvés dans des magazines et réagencés en poésie. Dans cet épisode, Camille Sova nous détaille la confection de ces recueils qu'elle publie en auto-édition, mais ouvre aussi une fenêtre sur sa sensibilité, proche du rêve et de la nature, ses influences surréalistes, en citant notamment des autrices qui ont tout comme elle cette volonté "de court-circuiter les chemins de la raison et de la logique" ; un propos entrecoupé de lectures de fragments poétiques. Au milieu d'une littérature saturée par une ambition de décrire le réel, la poésie de Camille Sova fait l'effet d'un bol d'air frais, promenade en forêt jonchée de surprises, où notre imaginaire est sans cesse convoqué, bousculé, où tous nos repères sautent un à un pour nous laisser l'essentiel du plaisir de lecture. Ce qui importe à son écriture : pouvoir imaginer des choses, se prendre à rêver, à se balader, à parler aux arbres, et partager cette douce folie à qui souhaite s'y enfoncer. Le dernier carnet de Camille Sova, celui d'automne, est disponible en commande, n'hésitez pas à faire un tour sur son compte Instagram @collagessauvages ou son site : https://camillesova.com/2596-2/ Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro musicale : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)
2021-12-15 - 22:04 - episode 5 - saison 1
Prendre du plaisir dans la création, c'est la philosophie de Camille Sova, @collagessauvages sur Instagram, jeune autrice qui réalise des recueils de poésie en procédant par collage. Dans cet épisode, Camille Sova nous parle de son processus d'écriture atypique, qui met en avant une langue tournée vers le rêve, le sensible, le surréalisme, et des associations d'idées qui nous tirent hors de nos habitudes de lecteur. Elle accorde un grand soin à la réalisation plastique de ses poèmes, qu'elle assemble dans de courts livrets auto-édités et reliés à la main. Camille Sova défend dans son écriture la nécessité de rêver, de prendre du temps sur la vie pour se poser, se ressourcer, et "aller à l'encontre de cette idée selon laquelle il nous faudrait tout le temps être efficaces, productifs". Une voix qui fait du bien au sein de l'hyper-dynamisme de nos quotidiens. Sa conception de l'écriture douce et épurée nous donne à réfléchir sur pourquoi on écrit, comment nous détourner de nos complexes créatifs, et où se situe réellement notre satisfaction dans nos pratiques artistiques. Ne manquez pas la deuxième partie pour écouter des lectures d'extraits et approfondir les questions ouvertes par Camille Sova. Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro : Hadrien Auvray - Soundcloud : @Phyrsos
2021-12-08 - 21:55 - episode 4 - saison 1
Contre5ens est une maison d'édition éphémère montée par des étudiants de la Sorbonne en master d'édition. Sur l'exemple de leur mook littéraire paru cette année, Contre5ens en couleurs, Tessa Jacquot, éditrice, expose les étapes de la conception d'un tel projet éditorial. Quand on participe à un appel à textes sur une thématique donnée, on se demande toujours comment aborder la consigne : qu'est-ce qui va retenir l'attention des éditeurs ? Sur quels éléments vont-ils davantage porter leur intérêt ? Comment se passe la sélection des textes, dans le cadre de la publication d'une revue, d'un recueil de nouvelles ? Le mook est une publication intermédiaire entre la revue et le livre illustré, des formats littéraires moins populaires que le roman, mais qui sont pourtant foisonnants d'idées, d'images, et d'auteurs singuliers regroupés sous une même bannière. Tessa Jacquot va aussi aborder la matérialité du projet, aspect souvent peu visible de l'édition : comment s'organise la fabrication du livre, en cohérence avec son contenu ? La pagination, le choix du papier, de l'imprimeur... Et quelles répercussions ces choix peuvent-ils avoir sur le pôle éditorial ? En plus, retrouvez trois lectures d'extraits, de trois nouvelles différentes parmi les 26 nouvelles qui composent le mook : Leçon, de Pauline Loisel, Au fond de la baignoire, de Tess Alexandre, et C'est le matin, de moi-même. Des liens vers les productions audio (lectures, podcast) de Contre5ens : https://open.spotify.com/show/4jD7AtLRX9BVLZLkMHsBGL https://soundcloud.com/contre5ens-pole-numerique Bonne écoute ! Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro : Hadrian Auvray - Soundcloud @Phyrsos
2021-12-01 - 21:33 - episode 4 - saison 1
Quand on parle de livres, on pense aux écrivains, mais beaucoup moins au métier d'éditeur, qui est pourtant essentiel à la chaîne du livre. C'est pourquoi j'ai invité l'éditrice Tessa Jacquot à exprimer sa passion pour les livres, en tant qu'objets artistiques et commerciaux, en dévoilant son parcours personnel et professionnel. Qu'apprend-on exactement quand on souhaite se former aux métiers de l'édition ? Qu'est-ce que ça regroupe comme activités, comme missions ? Quels conseils donne-t-elle à ceux qui aimeraient se lancer dans cette voie ? Les idées reçues qu'on en a sont-elles fondées ? Pour les aspirants écrivains, l'éditeur est souvent une figure mystérieuse, décisionnaire, et presque impersonnelle, qu'on espère toucher sans la connaître, à la fois distante et intimidante. Recevoir des témoignages comme ceux de Tessa Jacquot nous rappelle que ce sont des personnes infiniment passionnées de livres, dévouées à leur travail, jusqu'à empiéter sur leur temps personnel. Un lien vers le podcast d'un projet de mook littéraire sur lequel Tessa Jacquot a travaillé durant ses études à la Sorbonne : https://open.spotify.com/show/4jD7AtLRX9BVLZLkMHsBGL Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro : Hadrien Auvray - Soundcloud @Phyrsos
2021-11-24 - 22:01 - episode 3 - saison 1
"Essayer d'élargir ce que je peux écrire." C'est la quête de Léo Henry, auteur de multiples romans en littérature de l'imaginaire (et même au-delà). C'est pourquoi il s'est lancé le défi d'envoyer une nouvelle par mois à des lecteurs inscrits par e-mail, des dosettes de fiction, selon son expression, directement de l'auteur au lecteur, sans intermédiaire. S'émanciper de la chaîne de production du livre, qu'est-ce que ça permet exactement ? Qu'est-ce que ça change dans l'écriture ? Qu'est-ce qu'on peut s'autoriser, dans le format numérique, qui serait impossible ailleurs ? Et pourquoi ce besoin de repousser les limites de son écriture, d'explorer,à la fois au-dehors et à l'intérieur ? "On ne peut pas faire l'impasse sur la connaissance de soi, et c'est aussi un endroit interminable". Pour vous inscrire aux nouvelles par e-mail : http://www.leo-henry.com/html/nouvellesparemail.html Le dernier roman de Léo Henry, Thecel, aux éditions Gallimard : http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio-SF/Thecel Réalisation du podcast : Pauline Vetter Intro : Hadrien Auvray - Soundcloud @Phyrsos
2021-11-17 - 22:20 - episode 3 - saison 1
Léo Henry se définit comme un écrivain des littératures de l'imaginaire, ayant publié plusieurs romans, notamment aux éditions La Volte, mais aussi chez Payot&Rivages ou même chez Gallimard, avec son dernier livre Thecel, un roman de fantasy, sa bibliographie est impressionnante, mais il expérimente en réalité toutes sortes d'écritures, de genres, de voix, et nous raconte ici son parcours, ses questionnements, sa carrière d'auteur et les problématiques financières qui en découlent. De ses premiers écrits à ses premiers envois de manuscrits, Léo Henry nous raconte ses premiers pas dans le milieu littéraire, ses premières intéractions avec des éditeurs, et comment il se situe aujourd'hui dans ce secteur complexe où tout est sujet à la critique. Comment organiser son quotidien quand on est auteur ? Comment parvenir à vivre de l'écriture ? Que se passe-t-il, en soi, au moment de la création de ces histoires qui forment des ponts entre les gens ? "Au moment où on écrit, on n'est pas là. Il faut réussir à être absent à soi-même pour que l'écriture puisse advenir", est une des formules employées par Léo Henry dans ce podcast pour décrire cette descente au puits qui s'opère en nous lors du travail d'écriture. Bonne écoute. Papier Bulle est un podcast réalisé par Pauline Vetter Musique d'intro : Hadrien Auvray - Soundcloud @Phyrsos
2021-11-10 - 19:30 - episode 2 - saison 1
Le prix du jeune écrivain est une association dont l'objectif est de promouvoir la littérature auprès de la jeunesse francophone. Pour cela, ils organisent chaque année un appel à textes et publient une douzaine de lauréats (de jeunes auteurs entre 16 et 25 ans) dans un recueil de nouvelles. Solène Garnier fait partie de ces lauréats et a publié sa nouvelle "Quand on est arrivés" dans le recueil paru en 2021. Elle nous expose ici les prémices de l'écriture de ce texte, les raisons qui l'ont poussée à l'envoyer à ce concours, et le travail de réécriture qui a été mené avec son parrain de l'association, l'auteur Dominique Fabre, jusqu'à la publication, dans cet entretien entrecoupé de lectures d'extraits à la fois doux, pittoresques, et foisonnants d'images. Si vous avez manqué l'épisode précédent, Solène Garnier nous y dévoile son cheminement dans l'écriture, les différents mouvements qui ont bougé sa conception des genres littéraires, en restant toujours fidèle à son goût pour le dialogue, pour le surgissement de la voix de ses personnages. Si vous souhaitez tenter vous aussi votre chance pour faire partie des lauréats de la prochaine édition du prix du jeune écrivain, vous avez jusqu'au 2 février pour leur soumettre un texte (en passant par leur site). Bonne écriture ! Création et réalisation : Pauline Vetter Intro : Hadrien Auvray - Soundcloud @Phyrsos
2021-11-03 - 22:01 - episode 2 - saison 1
Publiée dans le recueil du prix du jeune écrivain 2021, Solène Garnier est passée par plusieurs formations artistiques, allant du DNA à l'école nationale d'art de Bourges, jusqu'au master de création littéraire du Havre, où peu à peu son écriture se transforme : écrire pour la radio, pour l'oralité, pour des performances : "éclater ce que peut être une narration classique". Mais tout au long de ces formations, toujours travailler des textes qui se scandent, des personnages qui se parlent, des dialogues qui sonnent, et jouer avec les limites des genres. Solène va nous parler de son expérience de ces formations où l'écriture prend une place prépondérante, mais aussi des mouvements qui ont perturbé sa manière d'écrire, sa conception de la littérature, notamment grâce à différents auteurs contemporains, comme Olivier Cadiot ou Laura Vazquez. Préfère-t-elle structurer un récit en amont ou bien se laisser surprendre par sa plume ? Effacer la digression, ou l'accepter ? Comment choisir ses mots, les retravailler, les faire se cogner entre eux ? Si, pour vous aussi, les questions de l'écriture sont des questions quotidiennes, Solène Garnier saura peut-être vous inspirer par son parcours et ses interrogations personnelles. Création et réalisation : Pauline Vetter Intro : Hadrien Auvray - Souncloud : @Phyrsos
2021-10-27 - 21:09 - episode 1 - saison 1
Retrouvez l'écrivaine Perrine Schaller, qui nous parle de son premier roman Alter Échos, dans cette deuxième partie d'entretien consacrée à l'élaboration de la structure de son roman, depuis l'idée initiale jusqu'à la publication, en passant par les diverses étapes de réorientation qui ont bousculé l'écriture. Quelle est l'importance des plans et des fiches personnages dans le travail d'écriture ? Comment choisir ce qu'on efface, ce qu'on garde, ce qu'on modifie ? De quelle manière construire ses personnages, leur donner de la substance ? À la fois auteure, libraire et mère de famille, Perrine Schaller publie Alter Échos aux éditions du Hamster en avril 2021 suite à sa participation à un atelier d'écriture. Dans ce roman surnaturel se lient les histoires de deux personnages en proie à des phénomènes étranges : cauchemars troublants, pertes de mémoire, menaces de mort... La plume de Perrine Schaller, à la fois pleine d'humour et de tension, nous fait voyager dans un imaginaire onirique empreint de l'influence des grands auteurs du bizarre, comme Stephen King ou Mathias Malzieux. Dans cet épisode : des lectures d'extraits, des détails sur la confection de l'intrigue, de la structure narrative, du travail des dialogues, et des anecdotes sur les obstacles inhérents de la rédaction. Un passionnant témoignage de la part de Perrine Schaller dont vous pouvez trouver le livre sur le site des éditions du Hamster. https://www.leseditionsduhamster.eu/index.php/boutique/ (https://www.leseditionsduhamster.eu/index.php/boutique/) CODE PROMO : si vous rentrez le code "alter echos" lorsque vous passez votre commande de livres sur le site des éditions du Hamster, la livraison est offerte. Création et réalisation : Pauline Vetter Jingle : Hadrien Auvray - Soundcloud : @Phyrsos
2021-10-08 - 20:48 - episode 1 - saison 1
Retrouvez l'écrivaine Perrine Schaller qui nous parle de son premier roman Alter Échos, dans cet entretien où elle dévoile ses techniques d'écriture, sa discipline de travail, et ses astuces pour dégager du temps à la création. À la fois auteure, libraire et mère de famille, Perrine Schaller nous livre son parcours dans l'écriture, depuis les prémices de son roman jusqu'à l'aventure éditoriale aux éditions du Hamster. C'est en participant à un atelier d'écriture organisé par l'éditeur Serge Weber que Perrine Schaller pose les bases de ce qui deviendra un roman surnaturel, forgé par son goût pour le paranormal et ses influences diverses, allant de Stephen King à Jean Teulé, en passant par Mathias Malzieu. Quelle a été son expérience des ateliers d'écriture ? Sur quoi repose son processus créatif ? Comment dégager du temps à l'écriture dans un quotidien de libraire à temps plein et de mère de famille ? Comme dit la romancière Alice Zeniter : "Ma vie d'écrivaine, c'est une lutte constante pour trouver du temps." Création et réalisation : Pauline Vetter Jingle : Hadrien Auvray (Soundcloud : @Phyrsos)